Un nettoyant qui récure aussi les hormones

Est-ce vraiment nécessaire de désinfecter sa cuisine et sa peau comme un bloc opératoire ? Des antiseptiques puissants sont souvent ajoutés à des produits courants. Le triclosan est le plus connu. Mais il y a aussi le triclocarban, qu’on trouve dans les antiseptiques médicaux, savons, gels douches, lotions nettoyantes, lingettes et détergents. Nom de code : TCC ou 3,4,4′-trichlorocarbanilide.

Des chercheurs de l’Université de Californie-Davis et de l’Université de Yale viennent de découvrir que le triclocarban est un perturbateur endocrinien à l’action originale. Dans un article publié dans la revue scientifique Endocrinology, ils montrent que le triclocarban amplifie les effets de la testostérone, la principale hormone masculine, dans des cellules humaines en cultures (in vitro) et dans des rats de laboratoire (in vivo). C’est la première fois que ce mécanisme de perturbation endocrinienne est observé. Jusqu’ici, on avait plutôt l’habitude de découvrir que des substances chimiques imitaient ou bloquaient les hormones féminines, ou bien gênait les hormones masculines. Pas le contraire.`

Largement commercialisé en Europe et aux États-Unis depuis 45 ans, le triclocarban est produit à hauteur d’un million de livres par an rien que pour le marché américain. Il s’est disséminé dans l’environnement, en particulier dans les cours d’eau, aux États-Unis tout du moins.

Grenouille2Quant au triclosan, qu’on a plus de chances de détecter dans les dentifrices et les savons, il cause déjà des dégâts dans la nature : il est insuffisamment filtré par les stations d’épurations. À l’automne 2006, l’équipe de Caren Helbing, à l’Université de Victoria, au Canada, montrait que le triclosan perturbait les hormones thyroïdiennes des grenouilles sauvages. Il empêche le bon développement de leurs pattes.

Sources : Environmental Science and Technology, Chen J. et al. Triclocarban enhances testosterone action: A new type of endocrine disruptor ? Endocrinology. 2007, Nov 29 [Epub ahead of print]. Veldhoen N. et al. The bactericidal agent triclosan modulates thyroid hormone-associated gene expression and disrupts postembryonic anuran development. Aquat Toxicol. 2006 Dec 1;80(3):217-27.

Photo : Caren Helbing.

St.H.

[04 janvier 2008]