Documentaires

Endoc(t)rinement

52′ pour France 5, (2014). What’s Up Films.

À Bruxelles, un compte à rebours a commencé. L’Europe pourrait interdire les perturbateurs endocriniens, ces substances omniprésentes qui compromettent la santé des enfants en piratant leur système hormonal. Mais cette promesse menace des intérêts colossaux. Les générations futures mandatent un bébé astucieux pour enquêter sur la bataille d’influence que se livrent industriels, scientifiques et ONG dans les coulisses de la démocratie européenne.

Fruit de 18 mois d’enquête, Endoc(t)rinement expose la complaisance d’institutions européennes perméables à l’influence de l’industrie. Attaque de chercheurs indépendants, instrumentalisation de la science, conflit d’intérêts : le film dévoile les stratégies des lobbys de la chimie et des pesticides, empruntées à l’industrie du tabac, pour court-circuiter la réglementation.

> Si vous souhaitez organiser une projection publique d’Endoc(t)rinement, merci de contacter What’s Up Films pour obtenir l’autorisation ainsi qu’une copie du film : contact[at]whatsupfilms.com / 01 55 28 94 95.

English summary / Endocrination

The result of an 18-month investigation, ‘Endocrination’ exposes the indulgence and sensitivity of the European institutions towards corporate influence. Attack of independent researchers, instrumentalisation of science, conflicts of interest: the film also lifts the veil on the various strategies used by the chemical and pesticides lobbies, borrowed from the tobacco industry’s tool-box, to short-circuit the forthcoming regulation.
A countdown has begun in Brussels. Europe is considering a ban on endocrine disruptors, ubiquitous chemicals that hijack children’s hormonal systems and impair their health. But the potential regulation is a threat for a vast array of economic interests. The future generations mandate an astute baby to lead a behind the scenes investigation of European democracy where industry, scientists and NGOs fight for influence.

> For foreign distribution and screenings, please contact What’s Up Films: + 33 1 55 28 94 95 – contact[at]whatsupfilms.com

Les Alimenteurs

52′ pour France 5, (2012). Avec Brigitte Rossigneux. BCI Communications.

Ils sont partout. À la maison, à la cantine, au restaurant, les aliments transformés remplissent nos assiettes. Gagnée par l’obésité, le diabète et les maladies cardiaques, le goût émoussé par les saveurs faciles et factices de la gastronomie, la population n’a plus le choix. À moins d’entamer une grève de la faim. Depuis cinquante ans, l’industrie agro-alimentaire campe à notre table. Et elle se goinfre.

Indulgence ou complaisance à l’égard de cette prise de pouvoir, les autorités n’exercent qu’un contrôle limité sur cette montagne de victuailles trop grasses, trop sucrées, trop salées. Peu importe que notre santé fasse les frais de ses petits plats, l’industrie agroalimentaire a carte blanche.

> Si vous souhaitez organiser une projection publique des Alimenteurs, merci de contacter BCI Communications pour obtenir l’autorisation, ainsi qu’une copie du film : bcicom@bcicom.org / 01 40 26 00 35

DVD aux Éditions du Montparnasse.

English summary

They are everywhere. Be it in your home, cafeteria or favorite restaurant, processed foods fill your plates. Faced with obesity, diabetes, heart disease and dulled taste buds through flavor enhancers straight out of Soylent Green, the public is left with no choice. Unless it goes on hunger strike.
Over the past 50 years, the food industry has been sitting at our tables. And it has been feasting. Showing indulgence or complacency towards this takeover, national authorities exert limited and ex post control over a growing mountain of overly fat, sweetened or salted groceries. The food industry has been given a blank cheque and public health has paid the price ever since.
Say goodbye to your grannies tasty recipes. It’s time to go through these (ch)eaters’ back kitchens.

La Grande Invasion

52′ pour France 5 (2010). Mosaïque Films.

Notre quotidien le plus banal est farci de produits chimiques. Incrustés dans les plastiques, les détergents et les grille-pains, nichés dans les aliments, les boîtes de conserve, les jouets, les shampooings, ils sont invisibles et partout à la fois, y compris dans nos corps.

La société de consommation et la magie pétrochimique se baladent dans nos petits intérieurs sous des noms strictement inconnus et parfaitement barbares. Phtalates, retardateurs de flammes bromés, parabens, bisphénol-A ont pour fâcheux inconvénient de cambrioler notre intimité hormonale : ce sont des perturbateurs endocriniens. Pour les scientifiques reconnus qui interviennent dans ce documentaire, cette imprégnation chimique n’est pas étrangère au développement des maladies dites modernes – du cancer du sein à l’obésité.

Le constat, plutôt grave, n’empêche pas le film de prendre le parti du second degré. Oscillant entre humour grinçant et poésie, des animations en papiers collés montrent les destins parallèles des humains et des animaux de laboratoire. Allégories de la frénésie du progrès, des archives commerciales des années 1950-60 où l’on danse au milieu des réfrigérateurs deux portes, l’air radieux, racontent l’histoire d’amour de l’homme moderne avec le confort plastique et l’abondance électroménagère.

> Si vous souhaitez organiser une projection publique de La Grande Invasion, merci de m’écrire à stephanehorel @ gmail.com.

English summary

Consumer society and petrochemical magic are wandering into our little interiors under strictly unknown and perfectly barbaric names. Embedded in plastics, detergents and toasters, nestled in food, cans, toys, shampoos, they are invisible and everywhere at once, including in our bodies.
The consumer society and petrochemical magic are wandering around our little interiors under strictly unknown and perfectly barbaric names. Phthalates, brominated flame retardants, parabens, bisphenol-A; have the unfortunate disadvantage of breaking into our hormonal intimacy: they are endocrine disruptors. For the recognized scientists who intervene in this documentary, this chemical impregnation is not unrelated to the development of so-called modern diseases – from breast cancer to obesity.
The findings, rather dramatic, do not prevent the film from taking the side of wit. Oscillating between wry humor and poetry, paper collage animations show the parallel destinies of humans and laboratory animals. Allegories of the frenzy of progress, commercial archives from the 1950s-60s where people dance amidst two-door refrigerators, looking radiant, tell the love story of modern man with plastic comfort and household abundance.

Les Médicamenteurs

52′ pour France 5 et Public Sénat. Avec Annick Redolfi et Brigitte Rossigneux. BCI Communications.

Les Médicamenteurs 52mn sont préconisés dans le traitement de l’incompréhension face au trou de la sécu. La France est-elle peuplée de goinfres de pharmacie ? Ou bien y a-t-il d’autres explications ? Des réponses en suivant la promenade de santé d’un médicament en pâte à modeler au sein des instances françaises. Des essais cliniques à la mise sur le marché, de l’évaluation thérapeutique à la fixation du prix, du matraquage marketing aux effets secondaires subis – en bout de chaîne – par les patients, les pouvoirs publics et l’industrie pharmaceutique y sont questionnés sans détours sur leurs responsabilités.

> Si vous souhaitez organiser une projection publique des Médicamenteurs, merci de contacter BCI Communications pour obtenir l’autorisation ainsi qu’une copie du film : bcicom@bcicom.org / 01 40 26 00 35

Primé aux Étoiles de la SCAM, 2010

DVD aux Éditions du Montparnasse.

Les Grands-mères Courage

22′, Arte reportage (2007).

Reportage au Swaziland et en Afrique du Sud sur les gogos, les grands-mères qui élèvent leurs petits-enfants, et ceux des autres, orphelins du sida.

Regarder sur le site d’Arte.

Drogues et cerveau

5 X 52′ pour Arte (2005). Avec Jean-Pierre Lentin. Réalisation Christine Carrière
et Matthias Sanderson. Novaprod OWL.

Série documentaire sur les effets des drogues légales et illégales dans le cerveau.

Les Origines du sida

90′ pour France 2, Radio Canada, RTBF et Channel 4 (2004). Co-autrice avec Peter
Chappell. Réalisation Peter Chappell et Catherine Peix.

Multiprimé, ce film sur le transfert du virus du sida du singe à l’homme a été, à raison, controversé. Je n’en cautionne pas le contenu mais revendique trois ans de travail.