Tableau d’honneur

CJR UneLa nuit dernière, la Columbia Journalism Review a décerné un « Laurel » (laurier) à mon enquête sur les conflits d’intérêts de 17 scientifiques à l’origine d’un éditorial controversé sur les perturbateurs endocriniens. Cette revue est publiée par la prestigieuse Université de Columbia (États-Unis), qui est une référence en matière de journalisme.

L’enquête racontait que 17 rédacteurs en chef de revues scientifiques hostiles au projet de réglementation européenne des perturbateurs endocriniens étaient liés à l’industrie. Cet article, que j’ai écrit avec mon confrère américain, Brian Bienkowski, avait été publié sur le site d’informations  Environmental Health News le 23 septembre dernier.

Une version française de l’article est disponible ici.